Aéronefs

Chef de file mondial en conception, fabrication et soutien d’aéronefs militaires

 

F-35A-960x400

Rôle du Canada dans la chaîne d'approvisionnement internationale du F-35

En tant que partenaire du programme F-35 Lightning II, l'industrie canadienne contribue déjà à la production du F-35, lequel, à son tour, contribue à l’essor de l'industrie aérospatiale canadienne en développant des capacités locales et en introduisant de nouvelles technologies de fabrication et d'ingénierie au pays.

Le programme de participation industrielle de Lockheed Martin prévoit l’octroi de 750 millions de dollars en contrats pour le F-35, avec des possibilités de production totales d'une valeur de plus de 11 milliards de dollars, sans compter les travaux de maintien en puissance. Voici quelques statistiques:

  • Plus de 110 sociétés canadiennes ont participé au développement et à la production de l'avion d'attaque interarmées F-35
  • Plus de 80 sociétés canadiennes travaillent sur ce programme aujourd'hui
  • Selon les prévisions fondées sur le modèle de Statistique Canada, le programme entraînera la création de plus de 50 000 emplois tout au long de la production.
  • Il fournit plus de 30 ans de travail à l'industrie aérospatiale et établit des relations durables entre des industries du monde entier.

Les avantages financiers prévus pour les sociétés canadiennes œuvrant dans les domaines de l'aérospatiale et de la défense devraient dépasser grandement le coût d'acquisition du F-35 Lightning II pour le Canada. Les possibilités de participation des industries sont estimées à près de 12 milliards de dollars. Jusqu'à présent, le programme a recensé près de 200 projets, et plus de 750 millions de dollars ont déjà été accordés en contrat, soit plus du double de l'investissement actuel du Canada dans le programme du F-35. Lockheed Martin et le F-35 continueront de générer des possibilités de contrats de fabrication et de production au pays, ce qui permettra à l'industrie technologique canadienne de demeurer concurrentielle à l'échelle internationale pour des décennies à venir.

La participation du Canada au Programme d'avion d'attaque interarmées (JSF) a débuté en 1997. La nation a ainsi pu participer à la sélection de l'avion de chasse qui sera utilisé pour reconstituer trois flottes de chasseurs des États-Unis ainsi que les flottes de nombreux pays alliés. Avant même la décision du Canada de devenir un partenaire du programme en 2002, l'industrie canadienne participait activement au projet JSF. L'industrie canadienne continue de profiter du développement du F-35 grâce à l'implantation locale de technologies de fabrication de pointe.

Le F-35A à décollage et atterrissage classiques est la solution la plus économique pour remplacer la flotte de CF-18. Le F-35A est un chasseur furtif de 5e génération destiné à la U.S. Air Force ainsi qu'à des pays alliés, dont la Grande-Bretagne, l'Australie, la Norvège, le Danemark, les Pays-Bas, la Turquie, Israël, le Japon et la Corée. En choisissant d'utiliser le même avion de chasse, les forces aériennes des pays alliés peuvent profiter des technologies de pointe et de l'interopérabilité de l'appareil tout en misant sur des économies d'échelle pour en améliorer l'accessibilité.

En 2013, la U.S. Air Force a commencé officiellement la formation des pilotes de F-35A à la base aérienne Eglin. Des essais opérationnels et une évaluation ont également commencé aux bases aériennes Edwards et Nellis. En 2015, le Corps des Marines des États-Unis a déclaré l’entrée en service opérationnel (IOC) des F-35, ce qui signifie que leurs appareils sont prêts à aller au combat, si nécessaire. Ce programme continue à évoluer et, d'ici la fin de la décennie, plus de 650 appareils seront fonctionnels.