À la découverte de l’emploi de rêve

Lutter contre les cyberattaques en haute mer

Jamie Fraser est un ingénieur des systèmes qui se passionne pour les navires de combat modernes. Travaillant sur des projets pour la Marine royale canadienne depuis 1994, Jamie est fier de mettre à profit sa formation et son expérience pour garantir la sécurité des marins canadiens. En tant que responsable de la cybersécurité chez Lockheed Martin Canada, Jamie apporte son expertise à la future flotte du Canada.

« C’est un moment exceptionnel pour travailler ici et un programme passionnant duquel faire partie. Nous créons une approche tout à fait nouvelle en matière de cybersécurité et de l’ingénierie de la sécurité des systèmes. C’est une merveilleuse occasion pour moi, non seulement d’aider Lockheed Martin, mais aussi d’avoir été là dès le début, pour créer une approche d’ingénierie avancée totalement différente pour un nouveau domaine. » 

Jamie Fraser

Des capteurs de pointe contre les cyberattaques pour protéger les missions

Dans le cadre de son affectation actuelle, il aide notamment l’équipe du système intégré de cyberdéfense (ICDS) à concevoir un capteur de cyberattaque novateur destiné à être utilisé à bord des futurs navires de combat de surface canadiens (NCSC) de pointe. Les cybermenaces contre un navire ne visent pas nécessairement la confidentialité, ce que la plupart des gens associent à la sécurité, mais constituent plutôt des attaques contre la disponibilité et l’intégrité des systèmes et des données, dans le but de perturber une mission. Les cybermenaces contre un navire sont principalement des attaques contre la disponibilité et l’intégrité des systèmes et des données, dans le but de perturber une mission. À terre, une cyberattaque viserait principalement à obtenir des données confidentielles d’entreprises ou de gouvernements. L’ICDS surveille la cybersanté globale du navire en détectant les comportements anormaux, en analysant les risques et en réagissant aux cyberattaques afin de garantir la sécurité des navires et des hommes et femmes qui sont à bord. 

Mettre l’accent sur la protection à long terme

L’ICDS est une nouvelle technologie. À l’avenir, Lockheed Martin Canada envisage de collaborer avec ses partenaires de l’industrie de la défense, l’Armée canadienne et le milieu universitaire afin de garantir que le système est non seulement livré à temps et dans le respect du budget, mais qu’il est inégalé et qu’il servira le programme du NCSC, pendant plus de 30 ans.

Lockheed Martin Canada et ses partenaires du NCSC emploient plus de 10 000 Canadiens, dont des ingénieurs comme Jamie et son équipe d’ingénieurs en cybersécurité et sécurité des systèmes. Faisant preuve d’une collaboration éprouvée avec leurs partenaires et d’une mentalité axée sur la mission, nous pouvons leur faire confiance pour protéger les intérêts et les ressources du Canada.

« Nous souhaitons que le NCSC soit un chef de file mondial dans le domaine de l’intégration des capteurs et des armes. La portée du champ de bataille comprend maintenant le domaine cybernétique. La cybersécurité navale sera absolument essentielle à l’avenir, fait valoir Jamie. Nous souhaitons que notre solution en matière de cyberdéfense, fondée par l’ICDS, réussisse à accomplir plus que toute autre plateforme navale à l’échelle mondiale. »

Jamie Fraser
Jamie, père de quatre enfants, n’est pas du genre à rester assis. Pendant son temps libre, avec l’aide de sa famille et de ses amis, il a construit un chalet à partir de rien. Lorsqu’il n’élève pas des poutres au lac, on peut le trouver en train de pêcher le doré jaune, la truite de lac et l’achigan avec sa femme et ses enfants. En septembre 2012, Jamie a demandé à Lockheed Martin Canada de parrainer un groupe de collègues de travail qu’il avait organisé pour participer à la Course de l’Armée du Canada. En tant que vétéran des Forces armées canadiennes, cette course annuelle d’Ottawa était personnellement importante pour Jamie, mais elle représentait également une occasion pour Lockheed Martin Canada de démontrer publiquement son soutien aux militaires canadiens. La course est désormais une tradition annuelle et Jamie a dirigé une équipe depuis ce temps. La participation de 2021 sera de nouveau virtuelle en 2021. Jamie encourage tout le monde à y participer. Il continue d’espérer que l’équipe de Lockheed Martin Canada courra ensemble de nouveau en 2022. 
Jamie Fraser

À la découverte de l’emploi de rêve. 

Lockheed Martin Canada recrute continuellement des personnes intelligentes, novatrices et talentueuses pour pourvoir des postes, partout au Canada. Travailler pour Lockheed Martin Canada est une excellente occasion de mettre en valeur vos compétences, de repousser les limites et de contribuer à une technologie révolutionnaire.

Vous êtes censés changer les choses! Communiquez avec l’équipe de recrutement de talents de Lockheed Martin Canada, dès aujourd’hui.