À la découverte de l’emploi de rêve

La formation de la prochaine génération de marins canadiens

« Je suis tellement heureuse de faire partie de ce programme. Nous allons former la future flotte de la Marine royale canadienne avec une technologie de formation moderne et des simulations pour assurer la sécurité de nos marins. »

Voici Kate O’Neill, cheffe adjointe – Formation technique chez Lockheed Martin Canada; elle supervise les programmes de formation, notamment celui du Navire de combat canadien (NCC). À ce titre, elle travaille avec une équipe pour établir les programmes de formation et, elle dirigera la réalisation des formations du NCC pour assurer que la vision de la Marine royale canadienne est intégrée dans tous les processus.

Le NCC est le programme d’une génération qui comprend des capacités de conception, d’intégration de systèmes, de tests de construction navale, et de formation. Lockheed Martin Canada s’est associé à BAE Systems, CAE, L3Harris, et Ultra pour construire ce navire moderne et multifonctionnel.

Kate O'Neill

Une formation pour maîtriser la technologie

La conception du NCC intègre les innovations d’entreprises canadiennes, notamment le système de gestion de combat mondialement reconnu de Lockheed Martin Canada, le CMS 330. Les systèmes du navire seront rassemblés pour donner aux opérateurs une vision globale de l’environnement immédiat et assurer une connaissance de la situation tactique et des renseignements pour réagir rapidement. La formation sur le fonctionnement et la maîtrise de la technologie est probablement l’aspect le plus important du succès de la mission du NCC.

Kate affirme que « La structure de notre formation constitue, dès le départ, le fondement qui va permettre à ce que les bases de la transformation de la formation navale s’établissent grâce aux plans et aux programmes de formation. Que ce soient les didacticiels ou les simulations d’opérations, nous voulons livrer la meilleure technologie qui soit et, les meilleures tactiques pour se ranger derrière la vision de la Marine royale canadienne sur qu’elle veut accomplir et, favoriser l’avenir. »

Une technologie qui s’adapte aux missions du présent et de l’avenir

Le NCC choisit une technologie adaptable pour les missions du futur. Dans 30 ou 40 ans, le NCC sera encore en fonction avec de nouveaux marins qui se joindront à l’équipe pour être formés. La technologie utilisée aujourd’hui doit évoluer avec les futurs navires

Kate explique que « Notre conception doit impérativement tenir compte de l’insertion de la technologie pendant la durée du programme. La création d’un mécanisme pour permettre une intégration facile des meilleures technologies émergentes est déterminante dans le procédé de formation qui sera fonctionnel pendant une génération. Il s’agit vraiment d’un effort commun. »

Les résultats d’une formation solide

L’équipe de Lockheed Martin Canada apporte une expérience de travail de collaboration avérée auprès des clients et des partenaires industriels, tout en restant constamment focalisé sur la mission du NCC.

« Sur le plan de la formation, nous travaillons très bien avec Nova Scotia Fleetway et CAE de Montréal pour analyser les besoins de formation du futur. » a déclaré Kate « Les partenariats sont importants et l’approche ouverte et transparente de Lockheed Martin Canada rassemble toute l’équipe autour de nos principaux objectifs  »

Kate conclut que « Nous savons que la MRC apprécie déjà les capacités de nos programmes connus, comme la Modernisation de la classe HALIFAX, en termes de formation et de simulation. La Marine royale canadienne a mis en avant le réalisme opérationnel que nous allons apporter à ces formations ainsi que la qualité de la connaissance que nos instructeurs apportent aux cours. C’est avec plaisir que j’apporte cette contribution et cette technologie moderne à la prochaine génération de marins canadiens ! »