SPY-7 : le radar le plus versatile au monde

Dans un monde où les menaces ne cessent d’évoluer, nos combattants sont quotidiennement confrontés au danger. Ils doivent donc dépendre d’une technologie sophistiquée qui est fiable et particulièrement conçue pour leur réseau de ressources.

Il a fallu 50 ans d’innovation et d’évolution constantes pour fabriquer le système d’arme Aegis qui a été conçu pour répondre aux besoins de défense antimissiles balistiques. La souplesse de sa structure lui permet de réaliser toute sorte de mission et, c’est la raison pour laquelle il est le système de combat le plus déployé au monde.

La technologie de radar SPY-7 est à la base du système Aegis. En termes simples, il s’agit de la technologie de radar la plus moderne au monde qui propose plus de capacités pour sa valeur.

On prévoit un déploiement sur plus de 24 plateformes dans quatre pays différents et, les raisons pour lesquelles le SPY-7 est le radar le plus solide et le plus versatile au monde sont les suivantes. 

À la hauteur des missions de défense

On ne peut pas se permettre de se tromper lorsqu’il s’agit de missiles de défense. Il faut donc un système dont le fonctionnement est immédiat et stable et, qu’on peut facilement mettre à niveau lorsque de nouvelles menaces se manifestent.

Le SPY-7 est le radar qui répond le mieux aux besoins suivants (et à d’autres encore).

  • Il offre une défense antimissiles balistiques grâce à son système de radar adaptable dans le cadre des programmes Aegis à bord des navires et à terre.
  • Sa performance dépasse beaucoup plus celle des radars traditionnels SPY-1. Il peut détecter, suivre, et affronter les menaces de missiles balistiques, y compris les menaces simultanées de missiles.
  • Il est fonctionnel sur les principales plateformes de radars et de défense du monde.
  • Il répond immédiatement aux besoins de défense grâce à sa technologie de radar ultra moderne qui a fait ses preuves.
  • L’ouverture particulière de sa structure permettra aux plateformes de chaque pays d’évoluer en temps réel et, de devancer les futures menaces, grâce à l’étendue de son empreinte numérique. 

La base d’une technologie sans égal

La technologie de base du SPY-7 découle du programme Long Range Discrimination Radar (LRDR). Le gouvernement des États-Unis l’a établi au niveau de préparation technique 7, ce qui signifie que les prototypes sont maintenant prêts pour les opérations de déploiement.

Le nitrure de gallium (GaN) constitue la composante de base du SPY-7. Il permet un meilleur refroidissement du radar, qui se traduit par une performance accrue et soutenue. Le radar n’effectue pas le balayage d’un seul réseau sur un territoire; il donne plutôt une couverture stable d’un territoire de surveillance grâce aux milliers de petits scanners qui le composent. La structure de son sous-réseau facilitera sa mise à niveau lorsque de nouvelles menaces se manifesteront. 

Le premier choix de quatre pays

Grâce à ses partenariats avec les gouvernements des États-Unis, de l’Espagne, du Japon, et du Canada, Lockheed Martin offrira aux nations du monde la technologie de radar à semi-conducteurs qui servira de défense de première ligne, pourvue de capacités supérieures de défense aériennes et antimissiles.

Vous n’avez pas à chercher loin pour découvrir la véritable versatilité du SPY-7, regardez aux quatre pays (et encore plus) qui l’ont choisi pour protéger leurs citoyens. 

L’Espagne

Après que le gouvernement des États-Unis a désigné le niveau de préparation technique de la variante du radar comme étant le SPY-7(V)1, il a aussi désigné le radar espagnol SPY-7 comme étant le SPY-7(V)2.

Selon Paul Lemmo, vice-président et directeur général à Lockheed Martin « Cette désignation montre clairement la maturité et la capacité de la technologie de radar numérique solide de Lockheed Martin. »

Le radar naval du prestigieux SPY-7 de l’Espagne ira en mer en 2026 à bord de la première frégate F-110 pour défendre les combattants espagnols contre les nouvelles menaces de luttes antiaériennes.

spy-7 spain
Reproduction de la future frégate F-110 dotée du AN/SPY-7(V)2. Photo : avec la permission de Navantia. 

Canada

La Marine royale canadienne utilisera le SPY-7 dans le cadre de son programme de Navire de combat canadien (NCC). Avec ce programme, le Canada détiendra la plus grande flotte Aegis après les États-Unis. La variante du radar SPY-7 du Canada permettra au NCC d’effectuer des missions maritimes d’envergure au cours des prochaines décennies

spy-7 canada
La nouvelle flotte de combattants de surface du Canada comprend le CMS 330, le système de gestion de combat crée par le Canada et mondialement reconnu.

Le Japon

Muni de la plus moderne technologie de radar stable, le système de défense soutenue de missiles terrestres fera l’intégration du radar SPY-7 dans leur système de combat Aegis déjà en déploiement et, continuer ainsi la protection du Japon.

spy-7 japan

Désigné comme le AN/SPY-7(V)1 par le gouvernement des États-Unis, le SPY-7 et le système de défense de missile terrestre protègeront contre les menaces de missiles balistiques.

En effectuant toute sorte de mission grâce à l’intégration et à la technologie de radar de pointe, le SPY-7 prouve qu’il est le plus versatile de tous les radars existants. Son histoire va continuer puisque plusieurs nations s’associent à Lockheed Martin pour protéger leurs citoyens.